• Bonjour, 


    Vous avez soutenu notre appel et vous n’avez pas été seul.e : en décembre, en moins de 48h, plus d’un million de personnes s’étaient mobilisées pour soutenir l’Affaire du Siècle. Un premier record. Aujourd’hui, et pour démarrer 2019, ce sont 2 millions de voix qui se sont élevées pour dire, comme vous, que l’inaction climatique de l’État est illégale et n’est plus acceptable.

    Merci pour votre soutien à l’Affaire du siècle : jamais une mobilisation en ligne n’avait connu un succès aussi fulgurant. Ce que nous sommes en train de faire ensemble, grâce à vous, est historique.

    Avec l’Affaire du Siècle, nous nous adressons à l’Etat français pour pointer le non-respect de ses propres engagements en matière climatique face à l’urgence : il a l’obligation d’agir maintenant pour nous protéger toutes et tous.

    L’Etat a jusqu’au 19 février pour nous répondre. Mais pour l’instant, le chef de l’État, Emmanuel Macron, et le Premier ministre, Edouard Philippe, font la sourde oreille : il nous faut donc être encore plus nombreuses et nombreux à porter cette initiative pour nous faire entendre !

    Et si nous relevions le défi d’être 3, et soyons fous, 4 millions ?

    C’est à notre portée si chacun d’entre nous convainc 2 personnes de son entourage de rejoindre notre appel. Profitez de cette nouvelle année pour en parler à vos proches, à votre famille, à vos collègues. Expliquez-leur à quel point c'est important, qu'il y a urgence, que les plus fragiles seront les premiers touchés, que c’est ensemble qu’on pourra changer la donne.

     
     

    Nous nous engageons à vous informer régulièrement sur l'avancée de notre recours, et vous donnerons très rapidement de nouveaux rendez-vous pour porter, ensemble, ce recours

    D’ici là, on continue de se mobiliser ensemble pour l’Affaire du siècle !

    Deux millions de mercis pour votre engagement, et tous nos voeux pour 2019.

    Camille, Selyne, Marie, Romain
    Editeur et éditrices pour l’Affaire du siècle    

     

     


    votre commentaire
  • Voici le lien pour signer cette pétition:

    https://www.article3.fr/actions/petition-pour-l-instauration-du-referendum-d-initiative-citoyenne-en-france


    votre commentaire
  • Bonjour,
    dans la nuit du 7 au 8 mai, des villages audois ont été frappés par un orage très violent engendrant des dégâts considérables.

    POURQUOI une caisse solidaire ?

    "Des champs ont été ravinés, des vignes arrachées, des voitures emportées, des habitations inondées. Des routes submergées par les eaux ont dû être coupées." (France 3)
    Bien que la préfecture ait fait le nécessaire pour une demande de reconnaissance de catastrophe naturelle et de calamité agricole, nous savons que la réponse de l’État ne viendra pas avant des mois et que tous les paysan.nes ne rentreront pas dans les critères administratifs pour bénéficier d'une indemnisation. Et puis certains matériels déjà amortis et pourtant indispensables au fonctionnement de l'activité comme les pompes ou vieux tracteur ne seront pas remboursés par les assurances.

    COMMENT ?

    La Confédération paysanne de l'Aude a donc décidé de créé une caisse de solidarités intempéries pour parer aux besoins les plus urgents et venir en aide aux paysan.nes rencontrant des difficultés de trésorerie. Si ceux ci sont indemnisés dans les mois qui viennent par les assurances ou l’État, ils remettront alors l'argent reçu dans la "caisse solidaire intempéries" pour d'autres.
    Voici à titre d'exemple à quoi pourrait servir dans l'immédiat les sommes récoltées :
    Remplacement de brebis noyées pendant l'orage chez un couple qui vient tout juste de s'installer et n'était pas encore assuré.
    Réparation ou Achat d'un tracteur d'occasion et de pompes pour des maraichers
    Avance de trésorerie suite à la perte de légumes dans l'inondation
    ...

    Si vous voulez participer à cette caisse, envoyez votre chèque à l'attention de la Confédération paysanne de l'Aude dont l'adresse se trouve ci dessous avec la mention au dos du chèque "Caisse solidaire intempéries" ET votre adresse mail afin qu'on vous tienne informé de l'utilisation des sommes perçues.

    D'autre part nous proposons d'organiser un chantier collectif à Castelreng pour nettoyer ce que le Cougaing a charrié dans les champs des Deux Moiselles et de leurs voisins, Dominique et Virginie. Pour choisir une date, remplissez le sondage en suivant ce lien 

    Cordialement
    Olivier
    ....
    -- 
    Lozat Olivier
    animation/communication
    06 31 34 84 59
    
    Confédération paysanne de l'Aude
    maison paysanne
    12 rue des genêts
    11300 LIMOUX
    http://aude.confederationpaysanne.fr
    Solidarité suite aux inondationsSolidarité suite aux inondations
     

    votre commentaire
  • Un tiers des oiseaux français a disparu, nos abeilles sont décimées… Nicolas Hulot veut lancer le premier plan d’envergure pour sauver la biodiversité en France mais il n’y arrivera pas seul. Je viens de signer cette pétition pour l'encourager à sauver nos oiseaux, et toute la richesse de notre biodiversité.

    Rejoins moi: https://secure.avaaz.org/campaign/fr/sauvons_les_oiseaux_44/?kQQuUmb


    votre commentaire
  • Objet : [Amisconf-info] Contribution des Ami.es de la Conf' à la consultation publique États Généraux de l'Alimentation : Appel à mobilisation !

     

    Amis de la Conf'
    Bonjour à toutes et tous,

    A la suite de la journée de lancement des États Généraux de l'Alimentation a été mise en ligne la plateforme pour la consultation publiquehttps://www.egalimentation.gouv.fr/projects

    À propos. Ce site participatif a été réalisé grâce à la plateforme innovante de participation Cap Collectif, selon les principes de la démocratie ouverte.

    Il nous semble important d’y porter les revendications de la Confédération paysanne en amont et pendant les ateliers qui débuteront fin août.

    Dans cet objectif, nous avons besoin qu’un maximum de citoyen.nes s’emparent de cet outil et nous comptons sur vous pour diffuser au plus grand nombre les informations qui suivent.

    Le principe de cette consultation est de voter sur des propositions de causes et de solutions en rapport avec des « problèmes » posés par le ministère. Il est possible également d’apporter des causes ou des solutions nouvelles aux problèmes posés.

    Cette consultation peut se faire de manière anonyme ou non, et seul.e ou par un collectif : étant donné que c’est le nombre de vote qui fait avancer telle ou telle proposition il est plus opportun de répondre seul.e !!

    Concernant le thème « production et distribution », que la Conf' a décidée de cibler dans un premier temps, nous sont proposées trois consultations avec chacune un problème. Il nous semble intéressant de pouvoir peser fortement avec des causes/solutions sur lesquelles nous pourrions voter massivement. Pour cela, nous vous proposons pour chaque problème une cause et une solution qui ont fait consensus à l'issue des débats en commissions, journées de travail ou comité national de la Conf':

    1- Comment rémunérer plus équitablement les producteurs : problème : le revenu des agriculteurs ne cesse de diminuer

    Cause: surproduction généralisée qui plombe les prix de vente

    Solution: retravailler le droit européen de la concurrence pour permettre la régulation dynamique des volumes

    https://www.egalimentation.gouv.fr/projects/comment-remunerer-plus-equitablement-les-producteurs/consultation/consultation-1/opinions/solutions/retravailler-le-droit-de-la-concurrence-pour-permettre-la-regulation-europeenne-des-volumes

    Retravailler le droit européen de la concurrence pour permettre la régulation dynamique des volumes

    2 - comment mieux intégrer la réalité des coûts de production : problème : les coûts de production augmentent mais pas les prix

    Cause: pas de partage des données entre les acteurs des filières

    Solution: inscrire dans la loi l'interdiction d'achat des productions agricoles en dessous du prix de revient

    https://www.egalimentation.gouv.fr/projects/comment-mieux-concilier-la-realite-des-couts-de-production-et-le-pouvoir-d-achat-des-consommateurs/consultation/consultation-2/opinions/solutions/inscrire-dans-la-loi-l-interdiction-d-achat-des-productions-agricoles-en-dessous-du-prix-de-revient

    Inscrire dans la loi l’interdiction d’achat des productions agricoles en dessous du prix de revient.

    3 - comment accompagner la transformation de notre agriculture : problème : des nouveaux modes de production se développent mais peinent à suivre la demande croissante

    Cause: Aides PAC mal réparties et mal fléchées

    Solutions: Flécher les 5 milliards sur la transition agricole et alimentaire

    https://www.egalimentation.gouv.fr/projects/comment-accompagner-la-transformation-de-notre-agriculture-vers-les-nouveaux-modes-de-production/consultation/consultation-4/opinions/solutions/flecher-les-5-milliards-d-euros-sur-la-transition-agricole-et-alimentaire

    Flécher les 5 milliards d'euros sur la transition agricole et alimentaire

    Ces propositions ont été rentrées sur la plateforme sous le pseudo paysan43.

    ---------> Il faut voter en masse pour elles, afin de faire ressortir les propositions de la Conf' lors du "dépouillage"!

    Rien ne vous empêche également d’apporter des nouvelles réponses en ligne et de les proposer au vote. Cependant il nous semble plus opportun d’en cibler une pour chaque problème et ainsi de concentrer les votes au maximum.

    Merci de voter pour ces propositions et de les relayer dans vos réseaux !

    Ami(es)calement

    LES AMIS DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique